FEU et FER – Prix Jardin de Créateurs 2016

Feu et Fer - Prix Jardin de Créateurs 2016 - Fabienne Dimanov ParisFEU ET FER

« Feu et Fer »  prix Métropole du Grand Nancy Environnement 2016 pour le concours Jardin de Créateurs de Jardins de Ville, Jardins de Vie à Laneuveville, au Grand Nancy.

Un concours européen de mode, un lieu prestigieux, de l’audace et du talent… Jardin de Créateurs !

Durant cette manifestation les créateurs de mode sont conviés à participer à un concours de création à base de matériaux recyclés ou réemployés. Une occasion unique de présenter des créations au public en valorisant le recyclage et la protection de l’environnement.

C’est pourquoi depuis 3 ans, je présente mon travail lors de cet événement qui s’inscrit parfaitement dans ma démarche de créatrice. Et cette année, je me suis vue décerner le prix du Grand Nancy Environnement pour la création « Feu et Fer » élégamment portée par Audrey Martin!

« Feu et Fer »! a été réalisée:

en copeaux d’aluminium récupérés dans un atelier francilien d’usinage.
Sachez que la récupération des copeaux et autres chutes d’usinage représente un impératif économique et environnemental car l’énergie pour produire l’aluminium recyclé est vingt fois moins importante que celle employée pour l’aluminium de première fusion.

Et en chutes de cuir provenant de La Réserve des Arts, plateforme parisienne de recyclage qui récupère des rebuts et chutes de matériaux dans les entreprises et les valorise pour les professionnels de la création.

 CRÉDITS PHOTO: CÉCILE ILARDO,  PIERRE LOUIS DANIÈLE, ALEXANDRE DIMANOV.
Encore une fois, je suis partie de la matière pour réaliser « Feu et Fer ». D’une chute de cuir provenant d’une grande maroquinerie italienne de luxe, j’ai extrait la base de travail pour l’assemblage de l’aluminium. C’est le cuir qui a donné la forme à cette petite robe (courte et asymétrique). Après avoir trié par diamètre et par taille les copeaux d’aluminium, j’ ai assemblé plus de 1500 petits morceaux (de 5 à 20cm) le long d’un très long copeau principal de 8 mètres. D’abord en les tourillonnant sur le copeau principal, puis en les fixant avec un point de colle chaude. Ensuite l’écharpe finale a été cousue en spirale sur le cuir pré-percé de quelques 400 trous .

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer



Les commentaires sont fermés.