SLOW FASHION …

 

Slow Fashion - Fabienne Dimanov ParisSLOW FASHION *

« Habiller le Monde sans déshabiller la Planète »
Plus qu’un phénomène, une révolution!

 

La « Slow Fashion » s’oppose par définition à la « Fast Fashion ».
Elle crie haut et fort:
STOP à la surconsommation compulsive, à la surproduction inutile, à la surenchère de l’ultra low cost et à la course effrénée aux nouveautés!
STOP aux conditions de travail dévastatrices pour les droits de l’homme, pour la santé et pour l’environnement, au système régressif de réduction des temps et coûts de production, à la rentabilité au détriment de l’humain, à la surproduction de masse sans respect de la planète!
STOP aux produits jetables de mauvaise qualité et sans suivi!
STOP à l’uniformisation du style, aux consommateurs clones dépourvus d’identité!
STOP au BURN OUT général!

SLOW DOWN!

En réaction à la surenchère consumériste, la SLOW FASHION nous incite à ralentir pour prendre à contrepied cette normalité dégénérescente qu’est la FAST FASHION!

Réfléchissons et proposons des alternatives plus respectueuses à tous niveaux!
Repensons notre système de valeurs et reconstruisons une nouvelle vision du monde!
Renversons la relation de pouvoir marques – consommateur!
Ensemble préparons la FASHION REVOLUTION!

 

SLOW FASHION
mode d’emploi

Retour à l’essentiel avec une production à petite échelle, une consommation réfléchie et maitrisée, des achats pertinents, un style durable, une relation de confiance meilleure, une transparence totale et une meilleure traçabilité du produit…
Pour une MODE DURABLE ÉTHIQUE ET ENGAGÉE!

Vive les labels bio, le Made in France, les produits issus du commerce équitable, les petits créateurs locaux, les séries limitées…
Il s’agit de consommer moins mais mieux, de retrouver son sens critique et son identité pour avoir un impact sociologique et économique.
WE ARE WHAT WE WEAR!

La slow fashion s’érige contre l’uniformisation.
Refuse la pression de la « Fast Fashion »,en prenant le temps de chercher l’inspiration, de créer des vêtements de qualité et en se concentrant sur des intemporels qui sauront durer dans le temps et qu’on ne jettera pas aux oubliettes la saison suivante. Elle privilégie la qualité à la quantité, le style aux tendances.
« La mode se démode, le style jamais. » COCO CHANEL

La slow fashion milite pour des vêtements qui ont de la valeur et une vraie histoire.
Elle milite pour la transmission du savoir-faire traditionnel et des techniques dans les règles de l’art.
Elle prône un retour au travail soigné, méticuleux, à  une envie de redonner à la mode ses lettres de noblesse.
« Si une femme est mal habillée, on remarque sa robe, mais si elle est impeccablement vêtue, c’est elle que l’on remarque. » COCO CHANEL

La slow fashion encourage à consommer local et à mettre en lumière la créativité et la force des petits créateurs.
Elle nous éduque pour une consommation éveillée et la prise de conscience qu’un vêtement de qualité qui dure a un coût et qu’il garantit aussi une fabrication de qualité avec des employés mieux rémunérés et considérés.
« Le luxe, ce n’est pas le contraire de la pauvreté, c’est celui de la vulgarité. » COCO CHANEL

La slow fashion met en valeur l’identité de chacun en incitant les consommateurs à devenir acteurs de la mode.
Elle encourage les série limitées, la personnalisation, le sur-mesure…
« Pour être irremplaçable, il faut être différente. »COCO CHANEL

Adoptons la SLOW FASHION
Pour réduire votre empreinte tout en ayant du style!
Repensons la mode en nous interrogeant sur:

# L’éthique
La provenance des produits, leur élaboration, les moyens mis en œuvre pour leur transformation, leur distribution, les conditions dans lesquelles chacune de ces étapes ont été réalisées, etc. Et soutenons les marques et boutiques qui placent le droit social, le travail, l’environnement et la solidarité au cœur de leur ADN!

# La transparence
L’origine des vêtements, leur composition, leur  traçabilité tout au long de la production comme affirmation de leur valeur.
Et donnons la préférence aux marques qui jouent la transparence!

# L’écologie
La revalorisation (chutes de production, déchets), le traitement des déchets (eaux usées, défauts de fabrication, emballages), l’utilisation raisonnée des ressources (eau, énergie), le recours aux énergies renouvelables.
Et encourageons les efforts en faveur de l’environnement en consommant des produits plus écolo!

# Le recyclage
La préservation des ressources en limitant la production de nouvelles fibres.
Et réduisons l’impact écologique en privilégiant les vêtements élaborés à partir de tissus en fibres recyclées (même synthétiques)!

# L’upcycling
Le réemploi.
Et offrons une seconde vie aux vieux vêtements en portant des tenues uniques et créatives!

# Le zéro déchet
La lutte contre le gaspillage.
Et offrons une seconde vie aux produits usagés en portant des vêtements insolites crées à partir de produits détournés!

# La culture biologique
OGM, produits chimiques (pesticides ou dérivés du pétrole).
Et privilégions les labels bio!

# Les fibres naturelles
Les productions durables.
Et contribuons à la préservation de l’environnement en privilégiant les vêtements en matières naturelles plutôt que synthétiques!

# Le commerce équitable
L’achat responsable.
Et garantissons aux travailleurs une rémunération et des conditions de travail décentes et assurons la pérennité de leur savoir-faire et de leurs traditions en achetant des produits issus du commerce équitables plutôt que du made in China.

# L’économie sociale et solidaire
L’engagement pour concilier activité économique et équité. La valorisation de l’homme et non du profit.
Et disons  » Oui » aux entreprises sociales et solidaires (ESS)!

# L’économie collaborative
Le partage des ressources, des moyens, des outils, des espaces, des savoir-faire…
Et évitons le gaspillage en encourageant les initiatives collaboratives!

# Le commerce local
L’emploi local, l’empreinte carbone.
Et privilégions le Made in France, le Made in Europe et le commerce local!

# Le savoir-faire
La traditions, la transmission du savoir.
Et Valorisons les artisans qui confectionnent nos vêtements avec amour.

#Le fait-main
La qualité, le créateur.
Et créons du lien et de la proximité avec la personne qui a conçu le vêtement ou l’accessoire!

#Les matières Vegan
L’alternative aux fibres naturelles d’origines organiques.
Et disons « Priorité » au GreenTex !

#Le seconde-main
L’économie circulaire dans une optique de zéro déchet!
Et vive les vide-dressing!

#La location de vêtements
La garde-robe externalisée.
Et louons robe de mariée, robe de soirée…!

#Le style
La coupe parfaite, les intemporels, le perso, le sur-mesure.
Et ayons du style!

#La qualité
La matière, les finitions.
Et de la classe!

#Le minimalisme
La qualité plutôt que la quantité.
Ayons une garde-robe éco-responsable!

Toutes ces initiatives de mode éthique viennent souvent des petits. L’UNDERGROUND de la mode de demain est foisonnant!
Le phénomène SLOW fashion est en marche!

Soyons CONSOM’ACTEUR de la mode!

Prenons la responsabilité de nos actes de consommation. Choisissons de financer un monde plus juste et plus sain, en utilisant notre pouvoir d’achat pour affirmer nos valeurs en soutenant ceux qui favorisent un monde écologique et solidaire, qui se préoccupent plus de l’autre, de la planète, de l’avenir de nos enfants.

#slowfashion #slowwear #sustainablefashion #whomademyclothes #fashionrevolution #slowfashionrevolution #madeinfrance #modeethique

SLOW FASHION EN BREF

Pour résumer, un vêtement slow doit donc être indémodable, soit un modèle basique, soit un modèle déjà vintage et devenu intemporel. Il doit aussi être durable, donc de bonne qualité et accessible au plus grand nombre de consommateurs possibles donc avec un prix raisonnable.

 

Autre article traitant un sujet similaire: Slow Fashion Week 2017

 

Slow Fashion - Fabienne Dimanov Paris
* La  » Slow Fashion »  ou le « Slow Wear » est un terme inventé en 2007 par le docteur Kate Fletcher du London College of Fashion. Dans son étude, Sustainable Fashion and Textiles : Design Journeys (2008), Fletcher explique que ce mouvement s’inscrit dans la Slow Culture, prônant la prise de conscience et de responsabilités de chacun dans notre consommation.
Il s’appuie sur la création d’une consommation du vêtement plus éthique. Les consommateurs se renseigneraient sur la provenance de leurs vêtements, les conditions dans lesquelles ces derniers sont produits, et leur composition, comment les entretenir à long terme et les recycler, etc. La  Slow Fashion serait aussi un facteur d’une expression personnelle par le vêtement plus forte, en permettant une production diversifiée de part ses tissus. Préférer la qualité à la quantité est le mot d’ordre.
Divers structures et événements se sont créés en s’inspirant de ce mouvement et en réponse aux évènements de Rana Plaza** : il y a eu notamment la création du Fashion Revolution Day par la créatrice Carry Somers, qui a lieu chaque année au mois d’avril. Cette journée a pour but de porter ses vêtements retournés de façon à voir l’étiquette et donc la composition de ces derniers. Il faut ensuite faire un selfie que l’on partage sur les réseaux sociaux.
Cependant le docteur Fletcher insiste: la Slow Fashion  est certes une solution, mais ne pourra pas tout régler, la Fast Fashion ayant encore une place trop importante.  La Slow fashion ne peut que réduire que les impacts négatifs sur l’environnement.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share Button


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.