Création d'une robe de cocktail sur-mesure
NEWS

ROBE DE COCKTAIL SUR MESURE

« Couturière inspirée » comme elle se définissait elle-même, Elsa Schiaparelli concevait la création de mode comme un art. Et s’ il y a bien des choses dont on s’inspire, ce sont les créations des grand·e·s maîtres. Serai-je à la hauteur de la couturière inspirée qu’elle a été pour ce projet : la robe de cocktail sur mesure de Sophie inspirée d’une création d’Elsa? (vue à l’expo Shocking!)

Même si Elsa était plutôt dans la fantaisie et le surréalisme, cette robe demeurera sobre et épurée, seule un délicat drapé sur le buste et des épaulettes un peu démesurées en feront sa marque de fabrique. Elsa revisitée par « Miss Fab » comme aime m’appeler mon amie Sophie, défi que je relève en votre compagnie pour cette robe de cocktail sur mesure.

Comme pour la robe de mariée de Virginie, du premier rendez-vous à l’essayage final, je vous explique pas à pas les différentes étapes de la création en cours de la robe de cocktail sur mesure de Sophie (aventure à suivre aussi sur les réseaux sociaux).

Robe Elsa Schiaparelli - Expo Shocking
Robe signée Elsa Schiaparelli – exposition Shocking (Paris)

1 – Premier rendez-vous pour la création de cette robe de cocktail sur mesure

Sophie étant une amie et une habituée de l’atelier, ce premier rendez-vous n’est que l’enclenchement du processus de création (pour plus de détail sur le premier RDV se référer à la robe de mariée de Virginie ICI). Je lui montre le tissu déniché au marché Saint Pierre (un crêpe viscose noir), prends ses mensurations, cherche un galon pour les fioritures des manches et finalise les détails par un croquis … Prochain rendez-vous à l’atelier pour l’essayage de la première toile.

Croquis robe de cocktail
Croquis de la robe de Sophie

2 – Création du patron

Ici la difficulté de patronage réside dans la création du drapé. Pour cela je crée une première pièce sans pli conforme à la coupe finale souhaitée que je découpe ensuite suivant les plis voulus. J’écarte alors les pièces entre elles en éventail pour obtenir une nouvelle forme, plus grande. Pour le reste se référer à la robe de mariée de Virginie.

Autre difficulté – LES ÉPAULETTES : Je vais improviser au montage à partir d’une manche normale reliée au buste par un « losange » au format des fameuses épaulettes que je rectifierai au premier essayage…

robe Sophie - patronage
Patron découpé du drapé du buste coté droit

3 – Confection et montage de la toile

Se référer à la robe de mariée de Virginie.

4 – Essayage de la première toile

Le première essayage est toujours un moment important et délicat. En effet pour la cliente, c’est un premier contact avec sa future robe qui peut paraitre déroutant. Pour moi c’est une première visualisation du rendu possible et du travail à effectuer pour l’avenir. Souvent je regarde l’ouvrage de loin sous tous les angles pour avoir un aperçu d’ensemble et ne pas me focaliser sur les défauts. Dans un second temps je priorise les améliorations à effectuer pour obtenir une meilleure ligne rapidement. C’est là que les épingles interviennent… Ça peut durer 1 heure, pour trouver les meilleurs compromis. Bien entendu, j’explique toujours à la cliente ce que je fais, ce que ça va apporter et lui demande son avis. Ça ressemble au travail du dégrossissage d’un sculpteur.

Avec Sophie, nous avons ajusté la toile surtout au niveau des épaules et rétrécie les épaulettes. Et voilà le résultat…

Toile Sophie 01
Première toile (après ajustements)

5 – Rectification de la toile et second essayage

Mon travail consiste maintenant à réajuster la toile d’après mes épingles repères. Pour cela je marque au stylos les nouvelles lignes de courbes avant d’enlever toutes les épingles, puis je démonte la toile aux endroits nécessaires, pour pouvoir la mettre à plat et tracer proprement toutes mes nouvelles lignes. Ensuite je remonte tout pour le prochain essayage. Ici je retouche, les épaulettes, l’encolure et les épaules.

Lors du second essayage, nous avons convenu de changements majeurs, plus adaptés aux attentes de Sophie: une encolure plus ouverte, en V, moins stricte que le col Mao, et une taille plus cintrée qui mettra en évidence sa silhouette. Donc encore un petit réajustement avant la confection de la robe.

6 – Dernier essayage de la toile

Un dernier essayage juste pour confirmer la coupe!

Toile finale robe de cocktail
Dernière toile (avant réalisation de la robe)

Et je démonte entièrement la toile, la découpe parfaitement et la repasse pour qu’elle me serve de patron.

Différentes pièces de la toile démontée

Ensuite je découpe toutes les pièces de tissus à l’identique des différentes pièces en toile et les surfile.

Les pièces de tissus découpées et pliées avec leur toile

Pour enfin procéder à l’assemblage final et à la pose de la fermeture éclair et des épaulettes.

Et voilà le travail!

Robe de cocktail Sophie - avant dernière retouche

Lors de l’essayage de sa robe, Sophie est ravie, nous ajustons l’ourlet et je propose aussi d’allonger les épaulettes pour gommer les marques visibles, pour un résultat impeccable.

Robe de cocktail Sophie - à emporter

PROCHAINES ÉTAPES: l’essayage final et un mini shooting on option. A SUIVRE…

Pour être informé de l’avancée de mes créations

pas à pas sur les réseaux,

abonnez-vous
Sur facebook,  instagram et pinterest

Et si vous ne voulez pas agacer toutes les autres femmes, vous aussi faites vous faire votre robe!

Toutes les femmes s’habillent de la même façon partout dans le monde:
pour agacer les autres femmes.

Elsa Schiaparelli